Guinée : le PNDES désormais sur de bons rails

0
13

La Guinée a bouclé ses deux jours de lobbying à Paris avec succès. L’opération conduite par le président Condé a permis d’obtenir 12,6 milliards de dollars d’engagements fermes, destinés à financer le Plan national de développement économique et social (PNDES).

Même si l’objectif des 14,6 milliards de dollars n’a pas été atteint, Conakry peut se frotter les mains avec quelques 6 milliards promis par la Chine lors d’une visite d’Alpha Condé à Xiamen en septembre dernier. De nouveaux appuis sont également annoncés  par le FMI au titre de la facilité élargie de crédit  et la Société financière international (IFC), ce qui porte à environ 21 milliards de dollars, les annonces de contributions au financement du PNDES.

« Ce résultat démontre l’appui inconditionnel de l’ensemble de la communauté internationale, à travers les partenaires au développement bilatéraux, multilatéraux et des investisseurs privés, à l’atteinte des objectifs de développement de la Guinée », commente l’exécutif.

Le secteur privé participera à hauteur de 7 milliards de dollars sur les promesses faites à l’issue de la  table ronde organisée les  16 et 17 novembre à Paris, tandis que la Banque mondiale promet 1,6 milliard. La Banque islamique de développement et le groupe de coordination arabe promettent, quant à eux, un total de 1,4 milliard pour le financement de la feuille de route du gouvernement guinéen sur la période 2016-2020.

Composé d’une cinquantaine de projets, le Plan nation de développement économique et social vise, entre autres, à atteindre une croissance plus élevée et inclusive, avec la préservation de la stabilité macroéconomique et de la viabilité de la dette publique.