Guinée : les travaux de forage du puits FATALA n’ont pas pu établir la présence d’hydrocarbures

0
22

L’annonce a été faite ce vendredi 8 Septembre 2017 par l’office National des Pétroles (ONAP), qui précise que les partenaires Hyperdynamics et SAPETRO, engagés dans l’exploration pétrolière off-shore, au large des côtes guinéennes ont annoncé au gouvernement guinéen la fin des travaux du forage du puits FATALA

 

L’ONAP précise que le puits a été foré à une profondeur totale de 5 117 m et n’a pas permis d’établir à ce stade la présence d’hydrocarbures dans le réservoir et ajoute que toutefois les travaux d’études et d’analyse se poursuivront pour une meilleure appréciation des données géologiques.

 

Pour rappel, le forage du puits Fatala avait été entamé le 8 juillet 2017, et suivant le délai imparti, qui est de 42 jours, les résultats des travaux de forage devaient être annoncés d’ici la deuxième décade du mois de septembre.

L’annonce est intervenue dans les délais et ne devrait toutefois pas émousser les espoirs de recherche et d’exploration, car le directeur de l’office national des pétroles, Diakaria Koulibaly, nous a confié que beaucoup d’indices permettent de dire qu’un jour la découverte sera faite en Guinée.

« On ne peut pas dire à ce stade forcement que ce sera sur le puits Fatala, on ne peut pas non plus dire que ce sera forcément en 2017 qu’on fera la découverte, mais sur la base des informations concordantes, des indices que nous avons en notre possession, on est certain aujourd’hui qu’il y a du pétrole dans notre sous-sol » a déclaré le DG de l’ONAP.

@aliou0224