Mines:Kamsar/Sangarédi:La CBG réalise un tunnel à hauteur de 800 mille dollars pour fluidifier le transport Reviewed by Momizat on . C’est sans doute le premier tunnel réalisé en Guinée, sur une route nationale. Il est construit à seulement quelques kilomètres de la commune rurale de Sangaréd C’est sans doute le premier tunnel réalisé en Guinée, sur une route nationale. Il est construit à seulement quelques kilomètres de la commune rurale de Sangaréd Rating: 0

Mines:Kamsar/Sangarédi:La CBG réalise un tunnel à hauteur de 800 mille dollars pour fluidifier le transport

C’est sans doute le premier tunnel réalisé en Guinée, sur une route nationale.

Il est construit à seulement quelques kilomètres de la commune rurale de Sangarédi, sur l’axe reliant Kamsar à cette sous-préfecture, qui abrite la mine de CBG.

Cette infrastructure moderne, rentre dans le cadre du projet Parawi, un plateau qui va être exploité par la CBG, et qui permettra de fluidifier le transport de la bauxite, tout en évitant des accidents au point de croisement entre le chemin de fer et la route.

A en croire les cadres de la CBG, le tunnel à lui seul, a coûté à peu près 800 mille dollars.

Une bagatelle qui en vaut la peine, compte tenu du risque que représentait le croisement des rails avec cette route nationale, explique le directeur de la mine de Sangaredi.

« On a fait ce tunnel, vous avez dû le remarquer, au-dessus du tunnel, il y a un pont pour le passage des camions de 100 à 110 tonnes, afin d’aller de l’autre côté de l’air de stockage. C’est purement pour la sécurité des usagers de la route. Nous n’avons pas voulu faire un passage à niveau à cause de la sécurité et pour ne pas arrêter notre flux de production avec les réductions de vitesse. C’est dans ce but que la CBG, a investi ce montant pour réaliser cet ouvrage », a-t-il indiqué.

A quelques mètres de là, un autre tunnel pour le passage des trains est également réalisé, toujours pour assurer la fluidité des engins, en provenance de la mine de Sangaredi.

Source:Mosaïqueguinee.com

A tout ceci, vient s’ajouter l’extension du chemin de fer

« Le projet que nous avons, consiste à porter la capacité de production dans la zone, à 51 millions de tonnes. Et cette augmentation de capacité d’environ 25 millions, est divisée entre les trois compagnies minières qui partagent l’utilisation des rails, à savoir, la CBG, GAC et la COBAD. Donc, le projet continue, on a eu des retards liés un peu au contexte international. Mais, les bonnes nouvelles, c’est qu’il y a eu une avancée dans ce domaine. Nous pensons donc, qu’on pourra accélérer ce projet prévu… Donc, en 2020, on aura 51 millions de tonnes de transport sur le chemin de fer… », a souligné le DG, Souleymane Traoré.

Quant à la transformation de la bauxite sur place, le directeur général de la Compagnie des Bauxites de Guinée, a confié que les actionnaires se sont entendus, lors du dernier conseil d’administration, en ce qui concerne la relance de l’étude de préfaisabilité d’une raffinerie.

Laisser un commentaire

*

Copyright © guineeeconomie.com - Tous droits réservés.

Retour en haut de la page