NSIA Assurances Guinée: « La bancassurance est un créneau porteur » Reviewed by Momizat on . Le directeur général de NSIA Assurances Guinée Momar Seck et la directrice générale adjointe Maïmouna Baldé expliquent que leur compagnie, installée depuis 2010 Le directeur général de NSIA Assurances Guinée Momar Seck et la directrice générale adjointe Maïmouna Baldé expliquent que leur compagnie, installée depuis 2010 Rating: 0

NSIA Assurances Guinée: « La bancassurance est un créneau porteur »

NSIA Assurances Guinée: « La bancassurance est un créneau porteur »

Le directeur général de NSIA Assurances Guinée Momar Seck et la directrice générale adjointe Maïmouna Baldé expliquent que leur compagnie, installée depuis 2010, est parvenue à se positionner sur le marché par la mise en valeur de concepts tels que l’innovation, la culture client et le professionnalisme.

NSIA en Guinée propose à ses clients des produits leur offrant une protection ainsi que des produits bancaires. Pensez-vous que les mentalités sont préparées à accepter cette innovation ?

Momar Seck et Maïmouna Baldé : C’est une question intéressante, en droite ligne avec le projet d’entreprise de notre groupe. En effet, le groupe tient au développement
de la bancassurance, et il appuie et encourage ses filiales à s’investir dans le développement de ces deux activités réunies. C’est ainsi que deux banques ont été ouvertes en Côte d’Ivoire et en Guinée depuis plusieurs années, et que nous avons récemment racheté Diamond Bank, ce qui nous a permis d’être présent en banque dans trois autres pays : le Bénin, le Togo et le Sénégal.

Le concept permettant aux banques de devenir un canal essentiel de distribution de produits d’assurance, comme en France ou au Maroc, peut-il marcher en Afrique subsaharienne, et particulièrement en Guinée ?

Nous restons convaincus que la bancassurance est un créneau porteur en Afrique en général et en Guinée en particulier, car même si le taux de bancarisation est assez faible en Afrique par rapport aux zones géographiques que vous citez, il ne cesse de croître ce qui permettra de bien développer les synergies entre les banques et les compagnies d’assurance. L’autre intérêt est que le client verra ainsi sa vie facilitée par un gain de temps, une meilleure proximité avec son bancassureur, devenu son interlocuteur unique, ce qui rassure à la fois le banquier, l’assureur et le client lui-même.

Depuis l’arrivée de NSIA en Guinée en 2010, comment votre compagnie d’assurance a-t-elle évolué dans un secteur où la concurrence est féroce ?

Nous avons réussi, avec nos équipes, à positionner notre compagnie dans un marché concurrentiel par la mise en pratique des valeurs de notre groupe autour de concepts comme la responsabilité, l’innovation, la culture client, l’intégrité et le professionnalisme. En effet, nous avons compris très tôt que la meilleure publicité dans notre secteur reste le respect de ses engagements et le règlement rapide des sinistres. Nous avons également choisi d’acheter des couvertures en réassurance avec des standards très élevés auprès des tout premiers réassureurs mondiaux.

Quelle pourrait être la part du secteur privé des assurances dans le financement du PNDES guinéen, fortement soutenu par les bailleurs de fonds à Paris en novembre dernier avec de plus de 20 milliards de dollars d’engagements ?

Nous nous réjouissons de travailler dans un pays qui soutient une croissance appréciable et qui bénéficie de la confiance des bailleurs, surtout avec ses énormes réserves minières. NSIA participe au développement socio-économique du pays en jouant son rôle institutionnel. Cela se traduit entre autres par nos dépôts importants au niveau des banques de financement et des banques d’investissement, par nos souscriptions régulières aux bons du Trésor auprès de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG), qui est également notre autorité de tutelle, par le paiement des impôts et taxes, et enfin par la construction de notre siège au coeur de Kaloum. S’y ajoute la création importante d’emplois afin de participer à la politique de l’État en matière de création d’emplois, mais aussi de relever le niveau de consommation des populations et des ménages. En tant qu’entreprise citoyenne, NSIA a également construit entièrement un point de lecture dans le quartier Kipé, a participé à la réfection d’écoles, a aménagé un espace de repos et de détente pour les malades et les accompagnants à l’hôpital Ignace Deen, et enfin a distribué des kits scolaires aux élèves.

En termes de développement, quels sont vos objectifs pour 2018 et, plus globalement, pour les quatre-cinq prochaines années ?

Nous avons naturellement des objectifs ambitieux en termes de satisfaction de nos clients et de nos partenaires courtiers et autres, notamment le renforcement des parts de marchés, l’excellente qualité de notre réassurance avec des réassureurs de premier rang mondial, la diversification de nos canaux de distribution, la formation permanente de nos équipes ainsi que l’amélioration des conditions de vie et de travail. Notre business plan 2018-2022 intègre ces problématiques, mais aussi la transformation digitale et la dématérialisation des process pour une meilleure approche commerciale et marketing faite d’innovation en vue d’atteindre une rentabilité optimale.

 

in economie Africaine

Laisser un commentaire

*

Copyright © guineeeconomie.com - Tous droits réservés.

Retour en haut de la page