Tidjane Thiam entend rester au Credit Suisse et exclut de se présenter à la présidentielle en Côte d’Ivoire Reviewed by Momizat on . Tidjane Thiam, directeur général du Credit Suisse, a déclaré qu'il excluait de se lancer dans une carrière politique en Côte d'Ivoire, son pays natal, où la pro Tidjane Thiam, directeur général du Credit Suisse, a déclaré qu'il excluait de se lancer dans une carrière politique en Côte d'Ivoire, son pays natal, où la pro Rating: 0

Tidjane Thiam entend rester au Credit Suisse et exclut de se présenter à la présidentielle en Côte d’Ivoire

Tidjane Thiam entend rester au Credit Suisse et exclut de se présenter à la présidentielle en Côte d’Ivoire

Tidjane Thiam, directeur général du Credit Suisse, a déclaré qu’il excluait de se lancer dans une carrière politique en Côte d’Ivoire, son pays natal, où la prochaine élection présidentielle aura lieu en 2020. Il affirme vouloir rester à la tête de la banque suisse.

Interrogé sur les appels lancés en Côte d’Ivoire en faveur de sa candidature à la présidentielle de 2020, Tidjane Thiam, 56 ans, a dit au quotidien suisse Le Temps être « touché et honoré » par ces marques de soutien. Avant d’ajouter : « J’ai dit à plusieurs reprises et depuis de nombreuses années ma détermination à ne pas avoir d’activité politique. »

Dans cette déclaration, Tidjane Thiam insiste par ailleurs sur son « engagement à long terme » en tant que patron du Credit Suisse. Un engagement réaffirmé dans un communiqué publié le 6 septembre par la banque et signé par le Franco-Ivoirien.

J’ENTENDS CONTINUER DANS MON RÔLE DE CEO DU CREDIT SUISSE

« Après trois années passées à la direction du Credit Suisse, ma tâche n’est pas achevée et j’ai bien l’intention de la poursuivre. (…) J’entends donc continuer dans mon rôle de CEO du Credit Suisse, en dirigeant le développement de nos activités après une phase de profonde restructuration. »

Né en 1962 en Côte d’Ivoire et lié par sa mère à la famille de Félix Houphouët-Boigny, Tidjane Thiam a dirigé le Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD) dans les années 1990. Ancien ministre du Plan de Côte d’Ivoire sous la présidence d’Henri Konan Bédié et jusqu’au coup d’État de Noël 1999, il est à la tête du Credit Suisse depuis juillet 2015. En 2016, déjà, il avait démenti une rumeur lui attribuant des vues sur la direction du FMI.

in JeuneAfrique

Laisser un commentaire

*

Copyright © guineeeconomie.com - Tous droits réservés.

Retour en haut de la page